Pourquoi il est compliqué d’entreprendre dans la Qualité de Vie au Travail

J’ai de temps en temps l’occasion d’échanger avec des entrepreneures qui ont créé ou souhaitent créer un business autour du bien être au travail et/ou de la QVT. Bien souvent, ce sont des idées très intéressantes, porteuses de belles valeurs, imaginées par des femmes et des hommes (souvent des femmes) passionnées par l’humain, qui ont le sens du service, qui souhaitent apporter leur contribution au monde. Mais souvent, ces entreprises peinent à trouver leur public. 

Je repense à cette art-thérapeute, qui voulait aider les entreprises dans leur communication grâce au théâtre. Je pense à cette autre, qui travaille sur la discrimination en entreprise. Ou celle qui s’est dans l’equi-coaching. Le fait qu’en cette rentrée, j’ai vu plusieurs fois passer sur Linkedin de discrètes mentions de connaissances qui ont retrouvé un emploi salarié, faute d’avoir pu sauver leur boite. 

Bien sûr, l’entrepreneuriat, c’est complexe. Passer du salariat, où la paye tombe tous les mois, avec une hiérarchie sur laquelle se reposer (encore que, dans les RH, tout est relatif), tranche avec le statut entrepreneurial où chaque jour est une conquête vers de nouveaux clients, de nouvelles missions. En créant une entreprise, il faut savoir créer le produit ou le service qui va suffisamment intéresser des gens pour qu’ils y mettent de l’argent. 

Et le cas du business autour de la QVT est assez particulier. 

Plus ou moins tout le monde s’accorde à dire que c’est un sujet important, que l’humain doit être au cœur de l’entreprise, qu’un salarié heureux est plus productif…Et pourtant, très peu de budget est accordé à ce type de projets. Les entreprises les plus “en avance” vont faire des afterwork et installer une table de ping pong, mais très peu sont prêtes à mettre en place une vraie remise en question et de travail sur eux mêmes dans le cadre professionnel. Pas d’amélioration de la communication, pas de réflexion sur les modes de management, pas de travail sur la stratégie de gestion des carrières. J’ai mis longtemps à mettre le doigt sur le pourquoi du comment, puis j’ai fini par comprendre grâce à mon ancienne marraine business, qui dirige un cabinet de recrutement. 

Elle m’a expliqué que la très grande majorité de ses clients, ne sont pas des dirigeants qui sont convaincus de base que le recrutement est un métier complexe qu’il convient de confier à des gens compétents, mais des personnes qui ont tenté par elles mêmes de recruter, se sont plantés, puis ont confié cette tâche à quelqu’un de plus compétent qu’eux mêmes. Dans le meilleur des cas, ils ont écouté une connaissance les conseillant de ne pas faire la même erreur qu’eux, et choisissent d’aller voir un cabinet au lieu de se tromper, et de perdre beaucoup d’argent et de temps avec des recrutements ratés. 

L’humain a un problème : il pense toujours que tant qu’une chose n’est pas arrivée, il sera épargné. On l’a vu avec la crise Covid. Vous vous rappelez quand le virus était en Italie, et qu’on entendait aux infos que nous serions plus malins en France, et que le covid s’arrêterait à la frontière ? LOL. Tant que les premiers morts français n’ont pas été publiquement connus, nous avons pensé être épargnés. Pour ce qui concerne la QVT, c’est pareil. 

Les risques inhérents à un manque de bien être au travail, on le sait, sont du turnover, de l’absentéisme, des burn out, et à terme une faillite. 

Pourtant, la plupart des entreprises se comportent comme si cela ne pouvait pas leur arriver. Peu de stratégie à long terme, peu de prise en compte de l’humain…Et si un burn out survient, on le traite comme un cas isolé. Il y a rarement une prise en compte globale du problème qui est faite. Du coup, quand une consultante en QVT arrive et parle de refondre la majorité des process et d’un projet s’étalant sur trois ans, la réaction doit probablement être un soupir de fatigue à l’idée du travail à faire, sans avoir de vision précise du résultat obtenu à la fin. Je pense que c’est pour cela que les business autour du bien être et de la QVT peinent à trouver leur public. Je pense qu’ils résonnent aux oreilles de directions qui ont déjà commencé, à titre personnel, un travail de remise en question et de développement à long terme. Eux verront les bénéfices de ces projets car ils ont des exemples passés de projets long terme qui ont donné de bons résultats. 

Mais le système dans lequel on vit n’encourage pas cela. Le capitalisme est un système qui vit à court terme, qui vise la croissance perpétuelle, non l’épanouissement qui nécessite une vision à long terme. Et la crise covid a accéléré ce processus. N’avez vous pas l’impression de vivre encore plus au jour le jour depuis mars 2020? Que presque aucun projet à long terme se lance, faute de voir clairement l’avenir? 

Alors qu’est ce qu’on fait? La “bonne nouvelle” c’est que ce système va s’épuiser, on le voit chaque jour, particulièrement depuis le début de la crise sanitaire qui n’est qu’un symptôme de problèmes que nous avons depuis un moment. Les épisodes de chaos climatique en font également partie. Il s’agit aujourd’hui de penser au-delà, et de rêver d’un monde non pas pour demain, mais pour après-demain. 

Pour ce qui des business sur la QVT, la solution court terme serait je pense de privilégier la résolution d’une problématique déjà présente. De se concentrer sur le gain financier uniquement pour séduire des directions “classiques”, ou alors d’accepter que 95% des organisations ne feront pas appel à soi. Mais il est possible tout de même de trouver les clients prêts à faire ce chemin sinueux et long qu’est l’amélioration continue. Cela ajoute une étape, mais pour celles avec qui j’ai échangé et qui ont pris cette voie, cela semble valoir le coup. Avez-vous d’autres idées? 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :