Index sur l’égalité professionnelle : 5 idées pour aller plus loin

[ Pour lire le début de cet article, rendez vous ici, sur le blog de Fox RH ! ]

Comme dit précédemment, le gouvernement met en place dans les entreprises la notation de leurs pratiques en matière d’inégalités salariales au moyen d’un index sur l’égalité professionnelle. Nous avons déjà vu deux idées pour aller plus loin que cet outil, qui ne permet qu’un premier travail de surface. Voici les trois idées suivantes.

Apprendre aux femmes à négocier

Socialement, notre société enseigne aux femmes à être discrète, à ne pas trop demander, à être dans le soutien de l’autre et non pas dans la conquête. C’est pour quoi elles ont autant de mal à demander une augmentation de salaire quand elles l’estiment nécessaire. Rajoutons à cela le tabou bien français sur l’argent, on a un beau tableau qui fait que seulement 34 % des femmes osent négocier leur premier salaire contre 41 % d’hommes.

Certes, le problème ne concerne pas que les femmes, les hommes aussi hésitent souvent à négocier, à cause de ce tabou financier sans doute. Mais les femmes, encore moins avantagées, peuvent et doivent être soutenues par leurs employeurs dans cette possibilité de négociation car souffrant déjà d’inégalités salariales liées notamment à leurs absences pour maternité, elles perdent progressivement en évolution professionnelle comparativement à leurs collègues masculins et les entreprises ne réalisent pas forcément de campagnes d’augmentation salariale de ces femmes de retour de congé maternité / parental. Mais des initiatives salutaires voient le jour, comme negotraining, un accompagnement gratuit, sur inscription, pour aider les femmes à apprendre à négocier en entreprise. Plus de 2000 femmes ont déjà bénéficié de cette formation et elle est dispensée actuellement dans 7 villes de France et la liste d’attente s’allonge progressivement, preuve du succès de l’idée. Je me suis inscrite pour pouvoir en dire plus une fois que je l’aurais moi même testée.

Accompagner davantage les parents

On parle encore assez peu de parentalité en entreprise, et on fait souvent reposer beaucoup (pour ne pas dire quasiment tout) sur les épaules des mères. Pourtant, un enfant s’élève souvent à deux, et les pères ne bénéficient pas d’une réglementation leur permettant d’être très présents. Avec seulement 15 jours près de leur enfant qui vient de naître, le retour au travail peut être brutal et beaucoup de jeunes pères en sont frustrés. Mais une très belle idée vient de voir le jour, c’est le Parental Act, initiative de 105 entreprises qui ont choisi de proposer à leurs salariés un congé paternité de un mois minimum, rémunéré à 100%.

Au lieu d’attendre que la loi évolue, ces entreprises ont pris les devants et c’est tout à leur honneur. J’espère voir de plus en plus de jeunes pères prendre ce congé et ceux qui travaillent dans des entreprises n’ayant pas entendu parler de cette initiative, se feront les émissaires de cette nouvelle idée très positive. On peut aussi s’inspirer des pays nordiques qui mettent en place un congé parental partagé entre les deux parents, par exemple.

Et au retour des parents, il peut être difficile de reprendre ses habitudes de salarié, avec un enfant au foyer, tout le fonctionnement quotidien en est changé. Au lieu de considérer que la personne doit immédiatement être opérationnelle, enfant ou pas, pourquoi ne pas proposer de les accompagner vers cette nouvelle vie, et par là, réduire leur stress, et favoriser une reprise progressive de leur productivité à leur meilleur niveau. Pour cela, l’entreprise peut par exemple mettre en place des ateliers destinés à concilier parentalité et travail. J’ai eu l’occasion d’échanger il y a peu avec Isma, co-fondatrice de l’entreprise Issence, qui propose ce type d’ateliers à destination des managers, et des salariés, afin de mieux gérer les problématiques parentales. Toutes les infos sur leur site !

Créer une sororité d’entreprise

Il était évident que je n’allais pas terminer sans mentionner le concept de sororité, qui est l’origine de la communauté dont vous lisez actuellement le blog.

La sororité, c’est basiquement le féminin du mot fraternité, mais c’est surtout un esprit de tolérance, d’entraide et de compréhension entre femmes. Soror signifie sœur et être sœurs, c’est se soutenir quel que soit le problème vécu, s’apporter mutuellement en toute bienveillance et solidarité.

Le monde de l’entreprise est encore largement dominé par les éléments masculins et les femmes peuvent parfois se sentir incomprises. Elles vont bien souvent assez naturellement se retrouver entre femmes pour échanger sur leurs problèmes, leurs situations, leurs ressentis. Alors pourquoi ne pas favoriser cet esprit et leur proposer de créer un réseau d’entreprise féminin qui leur permettra de se soutenir en cas de coup dur, se rebooster pour repartir en avant ? Ce sera bénéfique à la fois pour l’entreprise qui verra l’esprit d’équipe permettre à ces femmes d’être productives et déterminées au quotidien, et pour les membres de la sororité, qui auront un espace bien à elles, entre elles pour évoquer des sujets qu’elles n’ont pas forcément envie d’étaler au grand jour. Ce réseau peut aussi proposer, pourquoi pas, du coaching de ses membres, afin de pousser plus loin le travail débuté au sein du réseau et répondre à de nouveaux défis.

Enfin, en idée subsidiaire, actualité oblige, je pense qu’une entreprise réellement intéressée par l’égalité professionnelle de nos jours se doit de penser à une action autour du 8 mars et de la journée de défense des droits des femmes. Cette journée annuelle se doit d’être historique et l’entreprise ne peut pas se dire que ça ne la concerne pas. La défense des droits de ses salariées concerne tout le monde. Et bien sur, ne pas tomber dans le cliché “journée de la femme” et proposer des réductions sur les fers à repasser ou la lingerie…

A vous de trouver comment votre entreprise peut s’inscrire dans cette démarche pour afficher son soutien à la cause, c’est comme cela que nous avancerons progressivement !

Avez vous des idées à soumettre, pour peut être aider vos pairs?

Un commentaire sur “Index sur l’égalité professionnelle : 5 idées pour aller plus loin

Ajouter un commentaire

  1. Merci Marie pour ces propositions ! Effectivement une entreprise désireuse d’avancer sur la question a une panoplie extrêmement large et variée d’actions à sa disposition !

    Plus ou moins coûteuses, innovantes, ciblées … à déterminer selon son profil, sa taille, son budget, son secteur, sa problématique RH en termes d’égalité professionnelle … bref tout le monde est concerné et a les moyens d’agir !

    Et merci pour le clin d’œil, nous essayons à notre échelle d’accompagner ce changement chez ISSENCE ! On croit que ça commence par changer de regard sur la parentalité en entreprise – permettre aux femmes de concilier maternité et carrière sans se sacrifier et aux hommes de prendre pleinement leur place en tant que pères. 🤞🏼💪🏼

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :