5 femmes qui m’inspirent au quotidien

Dans ma vie quotidienne, je parcours beaucoup le net et tombe régulièrement sur des histoires de femmes qui ont chacune leur spécificité, domaine de prédilection, personnalité. Ces femmes m’inspirent beaucoup dans ma construction personnelle, sur comment créer et assumer ma propre “marque personnelle” et comment la communiquer, que ce soit au sein de la Sororité RH, comme ailleurs. Je vous partage aujourd’hui le portrait de cinq d’entre elles qui me touchent particulièrement.

(les photos proviennent des comptes Instagram de ces femmes)

Coline, du compte Instagram taspensea

Je commence par celle dont je connais, je pense, le moins, car son compte n’a qu’un an, mais son projet est si utile. Coline, dont j’avais déjà évoqué le nom dans l’article sur la charge mentale des RH,

(pour plus d’informations sur le sujet, je vous invite à lire cet article), a créé il y a à peu près un an donc, un compte instagram pour partager les témoignages qu’elle reçoit sur la charge mentale que subissent les femmes de nos jours. Avec des idées comme “pour moi la charge mentale, c’est quand j’offre un séjour à ma mère et que sa première pensée est de savoir comment tout organiser pour mon père avant de partir” ou une qui devrait peut être parler aux RH : “pour moi la charge mentale, c’est quand tu te retrouves à faire son CV et sa lettre de motivation. Mais pourquoi?”. Je l’ai personnellement bien connue celle là !

L’idée de Coline, comme elle l’explique dans cette interview, c’est de soutenir les femmes pour qu’elles puissent changer, se rendre compte qu’elles ne sont pas toutes seules et qu’elles ne sont pas les seules responsables de leur propre charge mentale. Ce n’est pas un problème d’organisation, c’est un problème de société.

Je me reconnais assez dans taspensea car les motivations qui ont créé ce projet se rapprochent de celles qui me portaient quand j’ai créé la Sororité RH : soutien entre femmes, témoigner de notre vécu, avoir un esprit d’entraide et de bienveillance entre femmes parfois isolées dans leurs entreprises (ou même au sein de leur équipe) et permettre au plus grand nombre de s’épanouir.

Coline a porté le mois dernier un projet Ulule qui a très bien marché et sort en début d’année un livre sur son sujet de prédilection. Il me tarde de le lire !

Gaëlle Baldassari, de Kiffe ton Cycle

Gaëlle a déjà le très bon goût d’être bretonne et de vivre près de Rennes, tout comme moi, mais malgré le fait que je ne l’ai pas encore rencontrée (j’espère réparer ça bientôt), c’est une vraie source d’inspiration.

Elle est l’auteure du livre “Kiffe ton Cycle” et du programme en ligne associé et donne régulièrement des conférences, intervient dans des émissions de radio, etc, pour parler de son sujet phare qui est le cycle féminin. Son but est d’apprendre aux femmes à décoder et vivre en harmonie avec leur cycle menstruel pour ne plus le subir mais au contraire en faire une force.

Ça a été une petite révolution pour moi, qui malgré le fait que le cycle, et le corps féminin m’ait toujours intéressés, avec les bases qu’on nous enseigne au collège et lycée, je ne risquais pas d’aller bien loin. Avec Gaëlle j’ai pu comprendre par exemple qu’un cycle ne fait pas forcément 28 jours comme nous le disait notre prof de SVT.

Avec des schémas simples et un sourire perpétuel, Gaëlle nous explique simplement quelles sont les étapes clefs de notre cycle et comment les aborder avec sérénité pour en tirer notre plein potentiel.

Le cycle menstruel et sa totale invisibilisation est un sujet que j’aimerais beaucoup évoquer au sein de la Sororité RH. Je trouve aberrant qu’en 2019 (presque 2020), on attende exactement la même performance de la part d’une femme et d’un homme, quel que soit le jour de l’année, quand nous sommes régies par tant de variations féminines, et que le fait d’avoir ses règles par exemple soit encore aussi tabou et qu’on en parle absolument pas en entreprise. Je réfléchis actuellement à la meilleure manière d’aborder le sujet.

Et cette semaine, je profite du programme de conférences gratuites en ligne mises généreusement à notre disposition, chaque jour sont délivrées trois conversations passionnantes avec des expertes en différents domaines (gynécologie, naturopathie, alimentation…), autour du sujet du syndrome pré menstruel. Vous pouvez regarder le programme et accéder au lien pour bénéficier des conférences après leur diffusion, qui a donc déjà commencé malheureusement.

Louise Ebel, Pandora

Louise aka Pandora était à la base une blogueuse mode que je suis depuis mon adolescence, mais qui a bien évolué depuis l’apogée des photos “lookbook” qu’on voyait partout sur le net.

Il y a quelques temps encore, on ne pouvait pas ne pas connaitre dans le milieu son style si particulier et ses photos inspirées de différentes époques, avec toujours des sources très bien documentées et un fil conducteur à retracer.

Quelques années plus tard, toujours passionnée de mode mais aussi d’histoire, elle a sorti son premier livre, “Excessives! Destins de femmes incroyables au XIXe siècle” qui retrace à travers six portraits la vie de femmes oubliées de l’histoire, qui a quasiment toujours été écrite par des hommes et pour des hommes. Son livre fait partie de ma wishlist de prochaines lectures et j’en ai vu d’excellents retours.

Ce qui m’inspire chez Louise, outre son élégance, son style incroyable et son appartement digne des plus beaux cabinets de curiosités, c’est cette volonté de redonner des lettres de noblesse à des femmes du passé que l’histoire a voulu effacer et de lier ainsi un engagement féministe avec sa passion pour l’histoire. Des photos magnifiques et des textes passionnants, comment ne pas l’aimer?

Caroline Receveur, la Girl Boss

C’est surement la plus connue de ce top 5. Caroline Receveur, qui s’est fait connaitre au tout début via la télé réalité, a su faire oublier ce passé qu’elle assume mais qu’elle décrit plutôt comme un tremplin, et est devenue aujourd’hui une vraie “business woman”.

Influenceuse, elle a également créé deux marques, Wandertea qui propose différents thés et infusions, et Recc, une marque de vêtements créée l’année dernière. Elle a aussi écrit un livre, “No Filter” Et poste de temps à autre des vidéos YouTube de très bonne qualité pour nous permettre de suivre son quotidien d’influenceuse, mais c’est sur Instagram qu’elle est la plus présente.

J’ai entendu parler d’elle personnellement quand elle était passée dans l’émission danse avec les stars, que je regardais assidûment à l’époque de son passage, et j’étais bien loin de me douter que cet extérieur timide cachait une telle volonté. C’est ça qui m’inspire chez Caroline : cette capacité à déplacer des montagnes pour atteindre ses buts. Souvent décrite comme extrêmement gentille, elle montre que l’on peut être accessible et pour autant devenir une cheffe d’entreprise à succès qui sait ce qu’elle veut dans la vie.

Pour autant, tout ne semble pas rose et j’ai vu passer à son égard des critiques très virulentes sur son mode de vie, notamment quand elle est devenue maman, il y a peu. Ayant choisi des voies “mal vues” comme la césarienne dite “de confort” ou de ne pas allaiter au sein, j’ai trouvé que les gens se permettaient assez facilement de critiquer des choix qui relèvent strictement de sa vie privée. Les femmes étant déjà si critiquées sur différents sujets, on pourrait attendre un peu plus d’esprit de sororité quand l’une d’entre nous atteint les buts qu’elle s’est fixée, même si cela ne rejoint pas nos propres choix personnels. Chacune sa route !

Noémie De Lattre, la “féministe pour homme”

Je souhaitais finir avec mon coup de cœur de l’année, et je ne dis pas ça parce que cette merveilleuse femme porte le même nom que moi (à un espace près), mais parce que son franc parler et son discours font partie de mes inspirations 2019.

Actrice, autrice, metteuse en scène, humoriste, elle a de multiples casquettes et n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, surtout sur sa vision du féminisme. J’ai eu l’occasion notamment de visionner cette géniale conférence TedX où elle évoque les absurdités de la langue française quand il s’agit d’écarter les femmes. Très cultivée, on rit et on grince des dents avec elle, mais cela donne aussi de l’espoir quand elle nous explique par exemple que le combat pour l’égalité commence avec les mots, et elle évoque aussi les sororités alors forcément, l’admiration est présente.

Elle joue en ce moment encore au théâtre son spectacle “féministe pour homme”, que j’espère bien pouvoir applaudir un jour. Si certain.e.s l’ont vu, je suis curieuse d’avoir vos retours !

Elle a également écrit un livre intitulé “un homme sur deux est une femme” : que de livres à lire ! Elle fait partie de ces femmes qui parlent de féminisme pour que ce mot arrête de déranger, ou de faire peur. Comme tout le monde, elle n’est pas parfaite, et j’ai entendu de sa bouche des choses qui ont dérangé mon propre féminisme. Mais il vaut mieux ça que de ne rien dire de peur de froisser.

C’est sur ce que j’achève ce top 5 de mes inspirations féminines du moment, il y en a plein d’autres, évidement, si le concept vous a plu je ferai d’autres éditions, n’hésitez pas à me dire si vous connaissiez ces femmes, et si vous les admirez également…ou non !

Un commentaire sur “5 femmes qui m’inspirent au quotidien

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :